110 ° C Hotspot Temps 'prévu et conforme aux spécifications



AMD this Monday in a blog post demystified the boosting algorithm and thermal management of its new Radeon RX 5700 series 'Navi' graphics cards. These cards are beginning to be available in custom-designs by AMD's board partners, but were only available as reference-design cards for over a month since their 7th July launch. The thermal management of these cards spooked many early adopters accustomed to seeing temperatures below 85 °C on competing NVIDIA graphics cards, with the Radeon RX 5700 XT posting GPU 'hotspot' temperatures well above 100 °C, regularly hitting 110 °C, and sometimes even touching 113 °C with stress-testing application such as Furmark. In its blog post, AMD stated that 110 °C hotspot temperatures under 'typical gaming usage' are 'expected and within spec.'

AMD a également expliqué en quoi consiste le «point d'accès GPU», autrement dit «température de jonction». Apparemment, le GPU 'Navi 10' est parsemé d'un ensemble de capteurs de température répartis à travers la puce à différents emplacements physiques. La température maximale signalée par l'un de ces capteurs devient le point chaud. En ce sens, Hotspot n'est pas un emplacement fixe dans le GPU. Les anciennes mesures de la température du GPU sur les générations précédentes de GPU AMD reposaient sur une diode thermique à un emplacement fixe sur la puce GPU qui, selon AMD, deviendrait la plus chaude sous charge. Au fil des générations, et en commençant par `` Polaris '' et `` Vega '', AMD s'est penché vers une approche consistant à sélectionner la valeur de température la plus chaude à partir d'un réseau de diodes réparties sur le GPU et à la signaler en tant que point d'accès. Sur Hotspot, AMD écrit: «Associé à ce réseau de capteurs, il est possible d'identifier le« hotspot »sur la puce GPU. Au lieu de définir une température d'étranglement conservatrice dans le pire des cas pour l'ensemble de la puce, les GPU de la série Radeon RX 5700 continueront de faire grimper les horloges de manière opportuniste et agressive jusqu'à ce que l'un des nombreux capteurs disponibles atteigne la température de `` point chaud '' ou de `` jonction '' de 110 degrés Celsius. Un fonctionnement jusqu'à une température de jonction de 110 ° C pendant une utilisation de jeu typique est prévu et conforme aux spécifications. Cela permet aux GPU de la série Radeon RX 5700 d'offrir des performances et des horloges beaucoup plus élevées, tout en maintenant des objectifs acoustiques et de fiabilité.

AMD a également commenté la granularité considérablement accrue des vitesses d'horloge qui améliore la gestion de l'alimentation du GPU. La société est passée d'un état DPM fixe à un système de gestion de la vitesse d'horloge à grain très fin qui prend en compte la charge, les températures et la puissance pour pousser les vitesses d'horloge les plus élevées possibles pour chaque composant. `` À partir de l'AMD Radeon VII, et encore optimisé et affiné avec les GPU de la série Radeon RX 5700, AMD a mis en œuvre un mécanisme `` DPM à grain fin '' beaucoup plus granulaire que les états DPM fixes et discrets des GPU Radeon RX précédents. Au lieu du petit nombre d'états DPM fixes, le GPU Radeon RX 5700 a des centaines `` d'états '' Vf entre les serre-livres de l'horloge de veille et la fréquence théorique `` Fmax '' définie pour chaque SKU GPU. Cette approche plus granulaire et réactive de la gestion des états GPU Vf est en outre associée à une architecture AVFS (Adaptive Voltage Frequency Scaling) plus sophistiquée sur les GPU Radeon RX 5700 '', indique le billet de blog.
Source: AMD