AMD enregistre un chiffre d'affaires supérieur à Microsoft de Huawei Ban: Goldman Sachs



The trade ban imposed on Chinese tech giant Huawei by the U.S. Department of Commerce, and ratified through an Executive Order by President Donald Trump, is cutting both ways. Not only are U.S. entities banned from importing products and services from Huawei, but also engaging in trade with them (i.e. selling to them). U.S. tech firms stare at a $11 billion revenue loss by early estimates. Wall Street firm Goldman Sachs compiled a list of companies impacted by the ban, and the extent of their revenue loss. It turns out that AMD isn't a small player, and in fact, stands to lose more revenue in absolute terms than even Microsoft. It earns RMB 268 million (USD $38.79 million) from Huawei, compared to Microsoft's RMB 198 million ($28.66 million). Intel's revenue loss is a little over double that of AMD at RMB 589 million ($84 million), despite its market-share dominance.

Ce n'est pas tout, l'exposition d'AMD est plus élevée que celle d'Intel, car les ventes à Huawei représentent un pourcentage plus élevé des revenus d'AMD que celui d'Intel. AMD exporte non seulement des produits du segment client tels que les processeurs Ryzen et les cartes graphiques Radeon, mais peut-être aussi des processeurs d'entreprise EPYC pour les entreprises de serveurs et de produits SMB de Huawei. NVIDIA est affecté dans une bien moindre mesure que Intel, AMD et Microsoft. Qualcomm-Broadcom prend le plus gros coup en termes de revenus absolus à 3,5 milliards de RMB (508 millions de dollars), même si leur exposition n'est pas la plus élevée. Le duo exporte des SoC et des modems cellulaires vers Huawei, à la fois sous forme de métal nu et de licences. Les fabricants de matériel de stockage ne sont pas loin derrière, comme Micron, Seagate et Western Digital qui remportent de gros succès. Micron exporte la DRAM et les SSD, tandis que Seagate et WDC exportent les disques durs.
Source: Reuters