Blog en direct de l'événement de lancement AMD Zen 2 EPYC 'Rome'



AMD invited TechPowerUp to their launch event and editor's day coverage of Zen 2 EPYC processors based on the 7 nm process. The event was a day-long affair which included product demos and tours, and capped off with an official launch presentation which we are able to share with you live as the event goes on. Zen 2 with the Ryzen 3000-series processors ushered in a lot of excitement, and for good reason too as our own reviews show, but questions remained on how the platform would scale to the other end of the market. We already knew, for example, that AMD secured many contracts based on their first-generation EPYC processors, and no doubt the IPC increase and expected increased core count would cause similar, if not higher, interest here. We also expect to know shortly about the various SKUs and pricing involved, and also if AMD wants to shed more light on the future of the Threadripper processor family. Read below, and continue past the break, for our live coverage. 21:00 UTC: Lisa Su est sur la scène du Palais des Beaux-Arts de San Francisco pour présenter les derniers développements d'AMD sur EPYC pour les centres de données, en utilisant la microarchitecture Zen 2.
21:10 UTC: AMD se concentre non seulement sur la livraison d'une seule puce, mais son objectif est de fournir une solution complète pour l'entreprise.

21:12 UTC: AMD Naples est sorti il ​​y a deux ans et a principalement servi à introduire la technologie et à se familiariser avec l'industrie et les partenaires de l'écosystème.
21:17 UTC: AMD parie gros sur Zen 2- son plus gros pari à ce jour dans l'espace serveur. 21:20 UTC: Selon AMD, ils ont déjà battu 80 records du monde avec EPYC sur Zen 2, et en montreront certains dans cette présentation. 21:21 UTC: AMD a plus de cœurs que jamais, la plus grande capacité d'E / S jamais réalisée.
21:26 UTC: AMD compare maintenant l'EPYC 7742, un SKU à 64 cœurs, à l'Intel Xeon Platinum 8280L (28 cœurs): une performance 97% plus élevée par rapport à Intel en ce qui concerne le test à virgule flottante Peak SPECrate 2017. Il a également 4x la performance flottante par rapport à l'EPYC 1ère génération, vraisemblablement l'EPYC 7551P (32 cœurs). 21:30 UTC: Il est important pour AMD de se concentrer non seulement sur les performances brutes, mais également d'augmenter les performances par dollar et d'améliorer OpEx. 21:32 UTC: AMD reconnaît qu'il ne peut pas faire cela tout seul et s'est associé à des partenaires OEM qui utilisent des processeurs AMD EPYC pour en faire des serveurs prêts à l'emploi. 21:35 UTC: Mark Potter de HPE (Hewlett Packard Enterprise, CTO) est maintenant sur scène. 21:36 UTC: HPE dispose de trois serveurs EPYC (ProLiant DL325, ProLiant DL385 et Apollo 35) disponibles à partir d'aujourd'hui et proposera 12 modèles de serveurs différents au cours des 12 prochains mois. 21:37 UTC: Les nouveaux serveurs HPE ont revendiqué 37 records du monde. Aucun détail sur ce que c'est encore, mais Mark Potter dit brièvement que tout cela se trouve dans les domaines de charge de travail qui comptent sur ce marché, y compris la virtualisation d'entreprise, l'analyse de Big Data, JAVA côté serveur et les ventes / distribution SAP. 21:40 UTC: Mark parle maintenant de sécurité et de la façon dont HPE l'a abordée en utilisant un modèle de confiance zéro. Il s'agit, bien sûr, de tenter de résoudre les récents problèmes de sécurité d'Intel, dont le dernier vient d'être révélé ces derniers jours.
21:41 UTC: HPE est convaincu de pouvoir sécuriser, gérer et optimiser le système de demain. 21:42 UTC: La société a analysé 1,25 milliard de points de données provenant de divers clients et formé une IA avec les résultats pour prédire les défaillances possibles du système et atténuer leurs effets.

21:44 UTC: HPE fournit les systèmes comme les clients le souhaitent, car ils sont libres de les acheter de la manière traditionnelle, ou les clients peuvent payer à l'utilisation pour leurs serveurs sans les investissements initiaux substantiels.

21:46 UTC: Ensuite, sur scène, Jennifer Fraser de Twitter (directrice, ingénierie des centres de données), parle de la façon dont EPYC est dans une tendance à suivre sans aucun doute. 21:47 UTC: EPYC permet à Twitter de mettre 40% de cœurs en plus dans chaque rack de serveur. Cela permet une réduction de 25% du coût total de possession, qui sera mis en œuvre dans les centres de données Twitter d'ici la fin de 2019.
21:49 UTC: Ensuite, Mark Papermaster, le CTO d'AMD. 21:50 UTC: Mark parle de leur voyage vers la haute performance en utilisant la microarchitecture Zen. Il affirme, et nous citons ici, «nous avons nos conceptions Zen 3 sur la bonne voie. Notre feuille de route est stable et nous l'exécutons ».
21:52 UTC: «Vous n'y arrivez pas sans faire de gros paris, et c'est exactement ce que nous avons fait. Pour obtenir ces records du monde, vous devez prendre ces décisions des années à l'avance. - Mark Papermaster, AMD.
21:54 UTC: Mark résume comment AMD est arrivé aujourd'hui, comment l'entreprise a réussi à faire fonctionner le processus à 7 nanomètres et comment tirer le meilleur parti de ce processus à 7 nm.

21:55 UTC: Les clients de serveurs, comme le dit Mark, n'ont pas besoin de hautes performances folles avec une consommation d'énergie élevée. Ils sont limités par la fourniture d'énergie au rack, donc AMD a doublé le nombre de cœurs en utilisant le processus de fabrication à 7 nm, tout en conservant à peu près la même consommation d'énergie que leur génération précédente. «Les clients serveurs ont besoin de plus de performances par rack dans le centre de données» - Mark Papermaster, AMD.
21:57 UTC: Les performances d'un seul thread sont toujours importantes, il existe de nombreuses charges de travail existantes. Mais les charges de travail des serveurs évoluent généralement mieux avec plus de cœurs par rapport à celles rencontrées par l'utilisateur final moyen sur un marché de détail. Une augmentation moyenne de l'IPC de 15% (vraisemblablement par rapport à EPYC 1ère génération) aidera ici à tous les niveaux.
21:58 UTC: Nous changeons de vitesse maintenant, parlons d'architecture: prédicteur de branche amélioré, taille de cache doublée, unités entières plus larges et plus encore. «Nous avons quadruplé les performances par socket, et c'est ce qui compte pour les clients».
22:02 UTC: AMD utilise désormais Infinity Fabric sur l'ensemble de son portefeuille de produits CPU. Mark parle maintenant de leur architecture de chipset qui augmente l'efficacité et les performances, tout en réduisant la latence.
22:03 UTC: Ils associent une puce CPU de 7 nm à une puce d'E / S 14 nm, car la puce d'E / S possède de nombreux circuits analogiques qui ne s'adaptent pas bien avec une taille de processus plus petite. EPYC sur Rome est capable de huit matrices avec huit cœurs chacune, ce qui porte le nombre maximal de cœurs physiques à 64. En plus de cela, vous avez SMT (la variante AMD d'HyperThreading) qui double le nombre de threads, pour un total maximum de 128 threads par prise.
22:05 UTC: La vitesse de mémoire prise en charge atteint désormais 3 600 MHz, ce qui se traduit par une bande passante mémoire de 204 Go / s à la pointe de l'industrie lorsque huit canaux de mémoire sont occupés. La fréquence de la mémoire est désormais découplée des E / S, ce qui ajoute de la flexibilité à leurs clients.
22:06 UTC: PCIe Gen 4.0 double la bande passante par rapport à Gen 3.0, ce qui est important dans les performances des applications, comme dans les cas d'utilisation de stockage de données et de mise en réseau.
22:08 UTC: Vous voyez une évolutivité presque parfaite, ce qui est très difficile à réaliser dans un système multiprocesseur cohérent. Ce qui est encore plus impressionnant, c'est que ces gains de performances persistent même sur plusieurs sockets.
22:10 UTC: Ensuite, Robert Hormuth représente Dell EMC (VP, Fellow, CTO Server infrastructure and Systems). 22:12 UTC: Dell a utilisé EPYC pour améliorer les plates-formes uniques de son portefeuille, notant en particulier l'utilité des 160 voies d'E / S disponibles. 22:14 UTC: Dell continuera d'optimiser les charges de travail pour ses clients et examinera en profondeur comment ils peuvent utiliser EPYC pour cette mission.
22:15 UTC: Mark Papermaster parle maintenant de la sécurité mise au point chez AMD. La société est fière que la plupart des exploits récents ne s'appliquent pas à la microarchitecture Zen d'AMD. Dans Zen 2, ils l'ont durci davantage, en travaillant avec leurs partenaires, en prenant une sécurité solide et en la renforçant. 22:19 UTC: SEV2 dans Zen 2 prend en charge jusqu'à 509 clés de chiffrement uniques pour les partitions de machine virtuelle, ce qui représente une énorme augmentation par rapport aux 15 qui étaient disponibles dans Zen 1ère génération. Cela était dû à la demande phénoménale de virtualisation dans l'industrie.

22:20 UTC: Krish Prasad, directeur général de l'unité commerciale Cloud Platform de VMWare, est maintenant sur scène. 22:22 UTC: VMWare prendra en charge SEV dans les prochaines versions du logiciel de virtualisation. 22:24 UTC: «Nous sommes là pour apporter des performances sur le marché pour aider les clients à résoudre les problèmes les plus exigeants. Zen 2 - c'est ce que nous faisons de mieux chez AMD - offrant performance et valeur. Nous avons apporté plus de performances et plus de cœurs grâce au 7 nm. » - Mark Papermaster, AMD. 22:25 UTC: «Nous travaillons déjà sur les prochains designs. En fait, nous avons terminé la phase de conception du Zen 3, qui est en bonne voie. Nous ne nous arrêtons pas là. Nous avons déjà nos ingénieurs travaillant sur Zen 4. ' - Mark Papermaster, AMD. «Nous savons que nous sommes dans un environnement hautement compétitif. Pour nous, c'est personnel, vous avez notre engagement. Merci beaucoup!' - Mark Papermaster, AMD.

Forrest Norrod (vice-président et directeur général Datacenter & Embedded Solutions, AMD) est maintenant sur scène. 22:29 UTC: 32 milliards de transistors dans un processeur EPYC Zen 2. Plus d'un demi-gigaoctet de cache. 22:31 UTC: EPYC offre désormais le double des performances par rapport aux offres d'Intel… «disruptive». 22:33 UTC: «On pourrait dire que ce ne sont que des chiffres sur un écran, ce ne sont que des diapositives. Dans un monde réel, cela se traduit par une économie perturbatrice. Jetez un oeil à un magasin de détail sur place typique. Le client dispose de 60 serveurs Intel. Ce même niveau de performances peut être fourni avec EPYC en utilisant 33 serveurs. » Forrest Norrod, AMD. 22:36 UTC: Peter Ungaro, PDG de Cray, maintenant sur scène. 22:37 UTC: Il y a cinq ans, nous avons commencé à repenser le datacenter, les charges de travail et les applications. Nous avons trouvé une architecture reconstruite à partir de zéro pour les dix prochaines années.
22:40 UTC: Cray utilise sa propre structure inter-nœuds appelée «Slingshot». L'un des projets de la société est une machine de supercalcul exascale du gouvernement américain appelée Frontier, qui fonctionne à 1,5 billion d'opérations par seconde et sera déployée au Oak Ridge National Laboratory en 2021. 'Si vous prenez (les) 100 supercalculateurs les plus rapides aujourd'hui et les combinez aujourd'hui, Frontier sera plus rapide. - Peter Ungaro, Cray.
22:42 UTC: Cray installera de nouveaux super-ordinateurs basés sur EPYC avec le département américain de l'Énergie. Ils travaillent également avec l'équipe Haas Formula One, qui utilise un super ordinateur basé sur EPYC et voit des améliorations de performances de 45%. Enfin et surtout, Cray (w / AMD) annonce un nouveau contrat avec l'US Airforce pour son département météo.
22:46 UTC: Matt Link de l'Indiana University (vice-président associé, UITS Research Technologies) est sur scène, dans l'attente d'être le premier établissement d'enseignement à recevoir un système Cray Shasta nommé Big Red 200, qui utilisera les processeurs AMD EPYC.
22:48 UTC: Même les serveurs à socket unique, qui étaient auparavant considérés comme limités, offrent désormais de bien meilleures performances, fonctionnalités et flexibilité avec EPYC. 22:49 UTC: Ils comparent Intel à AMD une fois de plus, et EPYC single-socket est un énorme gagnant, plus que doublant les performances de leurs concurrents dans de nombreuses mesures.
22:51 UTC: «Un serveur EPYC à socket unique surpassera de nombreux serveurs Intel à double socket! Vous pouvez obtenir les mêmes performances, ou mieux, avec 50% de serveurs en moins, ou une puissance inférieure, ou des coûts de licence inférieurs, si vous optez pour des serveurs EPYC à socket unique. dit AMD.
22:53 UTC: Doug Fisher COO & SVP du Lenovo Data Center Group est sur scène. 22:56 UTC: Lenovo souligne que leurs cartes mères EPYC sont de toutes nouvelles conceptions, optimisées pour la deuxième génération EPYC, tandis que d'autres fabricants réutilisent les conceptions Naples existantes. Cela pourrait aider à la stabilité de PCI-Express Gen 4.0 en particulier, ce qui est un peu plus difficile en ce qui concerne la qualité du signal de voie.
23:03 UTC: Azure CVP Girish Bablani de Microsoft est maintenant sur scène. Il parle de leurs offres EPYC de 1ère génération, de la qualité des performances et de la satisfaction des clients.
23:06 UTC: Pour les EPYC de 2e génération, ils voient jusqu'à 2,3 fois les performances HPC par rapport à la génération précédente. 23:08 UTC: Microsoft annonce plusieurs nouveaux produits cloud EPYC en tant que machines virtuelles Azure: HBv2 pour HPC, Virtual Desktops, Da_v3 pour un usage général et Ea_v3 pour des charges de travail gourmandes en mémoire.
23:09 UTC: AMD dispose d'une pile de produits très simple et directe. Les clients peuvent choisir les performances qu'ils souhaitent pour leur charge de travail. Avec la pile EPYC, toutes les fonctionnalités sont incluses sur tous les processeurs, et il n'y a aucun compromis par rapport à la pile de produits d'Intel qui oblige les clients à acheter le processeur le plus cher lorsqu'ils ont besoin d'un ensemble de fonctionnalités spécifique. 23:12 UTC: Pour les offres les plus performantes, AMD EPYC offre 4x les performances par dollar par rapport à Intel Xeon. Un impressionnant 400%, pour ceux qui préfèrent les pourcentages!
23:14 UTC: Lisa Su est de retour sur scène pour conclure les débats. 23:15 UTC: Bart Sano, vice-président de l'ingénierie de Google, la rejoint sur scène.
23:16 UTC: Google exploite des centres de données dans le monde entier, exécutant des applications hautement critiques qui doivent fonctionner rapidement et évoluer correctement pour gérer les milliards d'utilisateurs du monde entier, tout en gardant la viabilité économique une priorité. 23:19 UTC: Google annonce avoir déjà déployé EPYC 2ème génération dans ses datacenters de production. Ils voient de grandes performances sur une variété de charges de travail grâce à la nouvelle architecture, notant en particulier que PCIe Gen 4.0 aide beaucoup. 23:21 UTC: Google présente également des processeurs EPYC de 2e génération à ses utilisateurs du cloud via Google Cloud Engine. Ces VM offriront un meilleur rapport prix / performances que les solutions matérielles précédentes utilisées. Il s'agit d'une énorme victoire pour AMD, selon la taille du contrat.
23:23 UTC: AMD ne s'arrête pas là, «ils ne font que commencer». Lisa confirme que la conception du Zen 3 pour «Milan» est terminée et que «Gênes», leur processeur Zen 4 est actuellement «en conception», prêt à être lancé en 2022.
23:24 UTC: Lisa thanks all the attendees, and that concludes the presentation. It would be safe to say that AMD puts on a good show when they have products to back it, and the last few such presentations have been going well- especially when it comes to the CPU space. No word on Threadripper's future here, which no doubt will mean more questions coming up, but AMD needed desperately to gain market space in the x86 server land and EPYC 2nd generation with the list of clients announced today will go a long way in helping achieve that.