Une entreprise chinoise commence à fabriquer des processeurs x86 basés sur l'architecture «Zen» d'AMD



Chinese chipmaker Hygon began mass-producing its first x86 processors codenamed 'Dhyana' based on AMD's 'Zen' micro-architecture. The processor is the fruition of a deal AMD entered with a Chinese state-owned company back in mid-2016. As part of this deal, a company called Haiguang Microelectronics Company (HMC), in which AMD has a 51 percent stake, would license the 'Zen' architecture to another company called Hygon (Chengdu Haiguang Integrated Circuit Design Co.), in which AMD owns a 30 percent stake. Hygon would then design 'Dhyana,' and a third entity (likely TSMC or some other Chinese foundry), would contract-manufacture the chip.

Une telle gymnastique juridique est nécessaire pour garantir qu'AMD répare les 293 millions de dollars qu'il faudra aux entreprises chinoises pour octroyer une licence `` Zen '', sans violer l'accord de licence croisée d'architecture x86 qu'il a signé avec Intel, le principal propriétaire de l'IP x86. Les entreprises chinoises ont du mal à construire `` Dhyana '' au lieu de simplement passer une grosse commande de processeurs EPYC non seulement parce qu'elles veulent plus de contrôle sur la fourniture et le prix de ces puces, mais aussi probablement pour s'assurer que la Chine peut garder un œil sur tous les logiciels on-die qui font tourner le processeur, et éliminer tous les backdoors aux gouvernements étrangers (* toux * NSA * toux *).


Source: Tom's Hardware