Intel met en place des références montrant l'impact minimal sur les performances de l'atténuation MDS



Intel Tuesday once again shook the IT world by disclosing severe microarchitecture-level security vulnerabilities affecting its processors. The Microarchitectural Data Sampling (MDS) class of vulnerabilities affect Intel CPU architectures older than 'Coffee Lake' to a greater extent. Among other forms of mitigation software patches, Intel is recommending that users disable HyperThreading technology (HTT), Intel's simultaneous multithreading (SMT) implementation. This would significantly deplete multi-threaded performance on older processors with lower core-counts, particularly Core i3 2-core/4-thread chips.

Cependant, sur les microarchitectures «plus sûres» telles que «Coffee Lake», Intel attend un impact minimal des correctifs logiciels et ne voit aucun impact négatif de la désactivation de HTT. Cela peut avoir quelque chose à voir avec l'augmentation du nombre de noyaux de 50 à 100% avec les 8e et 9e générations. L'entreprise a publié une sélection de références pertinentes pour les cas d'utilisation des clients et des entreprises (centre de données). Dans le cas d'utilisation du client qui nous intéresse le plus, une machine Core i9-9900K avec atténuation logicielle et HTT désactivée est considérablement plus lente (dans les 2%) d'une machine sans atténuation et HTT activé. La sélection d'Intel de références comprend SYSMark 2014 SE, WebXprt 3, la base de taux SPECInt (1 copie et n copies) et 3DMark 'Skydiver' avec la carte graphique intégrée UHD 630 de la puce. Comparer les machines avec des atténuations appliquées mais basculer HTT présente une histoire légèrement différente.

Dans le deuxième graphique (ci-dessus), vous verrez une comparaison entre deux machines, qui ont toutes deux les atténuations MDS, mais une machine a HTT activée et l'autre HTT désactivée. La sélection des tests est la même que pour le premier graphique. Ici, vous verrez les performances chuter de 8% sur SYSmark 2014 SE et de 9% sur la base de taux SPECInt (n copie), pour pratiquement aucune différence dans 3DMark 'Skydiver'. et un gain négligeable de 2% avec WebXprt 3 (les tests moins parallélisés ont tendance à bénéficier de la désactivation du HTT). Intel a publié une sélection tout aussi complète de tests pertinents pour les centres de données montrant un impact négligeable sur les performances avec son atténuation MDS et le paramètre HTT recommandé sur les processeurs d'entreprise Xeon publiés après 2017.
Source: Intel