Une multinationale italienne de gaz et de pétrole met le feu au supercalculateur HPC4



Eni has launched its new HPC4 supercomputer, at its Green Data Center in Ferrera Erbognone, 60 km away from Milan. HPC4 quadruples the Company's computing power and makes it the world's most powerful industrial system. HPC4 has a peak performance of 18.6 Petaflops which, combined with the supercomputing system already in operation (HPC3), increases Eni's computational peak capacity to 22.4 Petaflops.

Selon la dernière liste officielle des 500 meilleurs supercalculateurs publiée en novembre dernier (la prochaine liste devrait être publiée en juin 2018), le HPC4 d'Eni est le seul système non gouvernemental et non institutionnel se classant parmi les dix systèmes les plus puissants au monde. . Le Green Data Center d'Eni a été conçu comme une infrastructure informatique unique pour héberger toute l'architecture HPC et toutes les autres applications d'entreprise.

Les supercalculateurs du Green Data Center d'Eni (le HPC3 et le nouveau HPC4) apportent un soutien stratégique au processus de transformation numérique de l'entreprise sur l'ensemble de la chaîne de valeur, de la phase d'exploration et de développement des réservoirs de pétrole et de gaz à la gestion des mégadonnées générées dans la phase opérationnelle par l'ensemble de nos actifs productifs (amont, raffinage et pétrochimie).

L'infrastructure de superordinateurs d'Eni fonctionne sur la base d'un écosystème d'algorithmes propriétaire extrêmement avancé et complexe, créé et développé par Eni, et basé sur l'expérience et le savoir-faire de l'entreprise. En particulier, HPC4 soutiendra l'exécution et l'évolution de la suite de pointe d'Eni de packages d'imagerie sismique 3D, ainsi que la modélisation avancée du système pétrolier ainsi que des algorithmes de simulation de réservoir de pointe et l'optimisation des usines de production.


Claudio Descalzi, directeur général d'Eni, a déclaré: «Les investissements consacrés au renforcement de l'infrastructure de superinformatique et au développement d'algorithmes constituent une part importante du processus de transformation numérique d'Eni. Nous pouvons stocker et traiter d'énormes quantités de données pour l'imagerie géophysique, la modélisation des systèmes pétroliers et des réservoirs, en plus d'utiliser des algorithmes de calcul prédictif et cognitif pour toutes nos activités commerciales. Ces technologies nous permettront, d'une part, d'accélérer et de rendre l'ensemble du processus en amont plus efficace et précis, en réduisant les risques dans la phase d'exploration et, en même temps, en nous donnant un avantage technologique significatif, mais aussi en augmentant le niveau de fiabilité, d'intégrité technique et d'opérabilité de toutes nos usines de production, tout en minimisant les risques opérationnels, avec des avantages en termes de sécurité et d'impact environnemental. Dans notre industrie, il est de plus en plus important de pouvoir traiter des quantités toujours croissantes de données, garantissant des résultats plus précis et plus rapides. Avec HPC4, nous traçons la voie à l'utilisation de supercalculateurs exascale dans le secteur de l'énergie qui pourraient révolutionner la manière dont les activités pétrolières et gazières sont gérées. Conformément à la politique de développement durable d'Eni, le Green Data Center d'Eni ainsi que le nouveau HPC4 ont été conçus pour garantir le niveau maximum d'efficacité énergétique afin de minimiser les émissions de CO2 et les coûts d'exploitation.

L'architecture du système HPC4 a été conçue avec la même philosophie que les précédentes solutions HPC d'Eni, toutes basées sur une technologie de grappes hybrides.

Le nouveau cluster HPC hybride fourni par Hewlett Packard Enterprise (HPE) est construit sur 1600 nœuds HPE ProLiant DL380, chacun équipé de deux processeurs Intel 24 cœurs Skylake (totalisant plus de 76 000 cœurs) et de deux accélérateurs GPU NVIDIA Tesla P100, tous connectés via un EDR InfiniBand haute vitesse. Le nouveau système fonctionnera aux côtés d'un sous-système de stockage haute performance de 15 pétaoctets.


Source: Eni