Déclaration de Qualcomm sur les candidats aux postes d'administrateur de Broadcom



Qualcomm Incorporated today confirmed receipt of Broadcom Limited's nomination of a slate of candidates to replace Qualcomm's existing Board of Directors at the Company's 2018 Annual Meeting of Stockholders. Qualcomm is exceptionally well positioned - with technology and leadership positions across mobile, IoT, Automotive, edge computing and networking - and leading the transition to 5G. Qualcomm stockholders are poised to participate in substantial growth and value creation as the Company continues to execute its strategy across its businesses.

Broadcom et Silver Lake demandent effectivement aux actionnaires d'exclure des options et de prendre dès maintenant une décision sur une transaction proposée non contraignante qui ne pourrait pas être réalisée pendant plus d'un an, si jamais, étant donné l'ampleur des problèmes réglementaires, l'absence d'engagements de Broadcom pour résoudre ces problèmes, le manque de financement engagé de Broadcom et l'incertitude entourant sa transition de Singapour aux États-Unis. Le conseil d'administration de Qualcomm est composé de 11 administrateurs de classe mondiale, dont 9 sont indépendants et 4 ont été ajoutés au cours des 3 dernières années, et tous sont fermement déterminés à agir dans le meilleur intérêt de tous les actionnaires de Qualcomm. Qualcomm estime que cette action est une tentative flagrante de prendre le contrôle du conseil d'administration de Qualcomm afin de faire avancer le programme d'acquisition de Broadcom. Ces candidats sont intrinsèquement en conflit étant donné le désir de Broadcom d'acquérir Qualcomm d'une manière qui sous-estime considérablement Qualcomm au profit de Broadcom. 'Aucune entreprise du secteur n'est mieux positionnée que Qualcomm dans le mobile, l'IoT, l'automobile, l'informatique de pointe et les réseaux et pour mener la transition vers la 5G', a déclaré Tom Horton, directeur de la présidence de Qualcomm. 'Les actionnaires de Qualcomm attendent un conseil d'administration qui soutiendra cette innovation tout en évaluant objectivement la gamme complète des opportunités disponibles pour maximiser la valeur pour tous les actionnaires de Qualcomm.'

On November 13, 2017, Qualcomm's Board of Directors unanimously rejected Broadcom's non-binding, unsolicited proposal to acquire Qualcomm for per share consideration of $60.00 in cash and $10.00 in Broadcom stock. After a comprehensive review, conducted in consultation with its financial and legal advisors, the Board concluded that Broadcom's proposal dramatically undervalues Qualcomm and comes with significant regulatory uncertainty, and therefore is not in the best interests of Qualcomm stockholders.