us-gov étudie les implications pour la sécurité nationale de la fusion broadcom-qualcomm - Us-Gov

Le gouvernement américain examine les implications pour la sécurité nationale de la fusion Broadcom-Qualcomm



The United States Government is closely examining national security implications of a potential Broadcom-Qualcomm merger. Broadcom is a Singapore-based company, while Qualcomm is American. An empowered national security panel called the Committee on Foreign Investment in the United States (CFIUS), which has the legal power to stop mergers between American and foreign companies, and acquisitions of American companies by foreign entities; is said to be examining specifics of Qualcomm's high-technology and intellectual property falling into the hands of Broadcom, as the two companies close in on a crucial Qualcomm board meet scheduled for March, in which Broadcom has exercised its shareholding to plant 6 favorable board members among the 11-member Qualcomm board, which all but guarantees a vote in favor of the merger - a classic hostile takeover.

'Pas si vite', estime le sénateur John Cornyn, le républicain n ° 2 au Sénat américain, qui a exhorté le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin à demander au CFIUS d'examiner l'accord Broadcom-Qualcomm. Au cours de ses discussions préalables sans précédent au sein du comité par ailleurs opaque, un consensus s'est dégagé sur le fait que la décision de Broadcom de déménager son siège social aux États-Unis était insuffisante pour contourner un examen du CFIUS. `` J'exhorte le CFIUS à examiner rapidement le projet d'acquisition par Broadcom du contrôle du conseil d'administration de Qualcomm, et à agir avant la réunion de Qualcomm du 6 mars pour résoudre tout problème de sécurité nationale qui pourrait être identifié '', a écrit le sénateur Cornyn au secrétaire Mnuchin. Il semble que la décision de Broadcom de falsifier la carte de Qualcomm se retourne spectaculairement.


Source: Reuters